Soins infirmiers et douleur by Christiane Metzger; Martine Schwetta; Christiane Walter;

By Christiane Metzger; Martine Schwetta; Christiane Walter; André Muller

Show description

By Christiane Metzger; Martine Schwetta; Christiane Walter; André Muller

Show description

Read or Download Soins infirmiers et douleur PDF

Similar french_1 books

Foucault, Deleuze, Althusser & Marx

Ce livre met au jour los angeles politique dans l. a. philosophie de Foucault, Deleuze et Althusser. Foucault, l’artificier, joue un rôle décisif dans l. a. disqualification de Marx et du marxisme. Ce dommage collatéral est au cœur de son oeuvre. l. a. micropolitique subversive de Deleuze, le réfractaire, posée comme substitute au marxisme devient critique du militantisme et de l’engagement.

Additional resources for Soins infirmiers et douleur

Sample text

Au plan thérapeutique, les douleurs nociceptives réagissent favorablement aux antalgiques, majeurs et/ou mineurs, pourvu qu’ils soient adaptés à leur intensité. Tout bloc anesthésique local des afférences nociceptives concernées suspend transitoirement et totalement les douleurs. 25 Physiologie et physiopathologie des douleurs DOULEURS NEUROPATHIQUES Elles résultent d’un dysfonctionnement des voies nociceptives consécutif à une lésion et/ou à une irritation de l’un quelconque de ses constituants.

EN RÉSUMÉ Ce qui ressort de cet exposé sur les composantes de l’expérience douloureuse, c’est, qu’en plus du mécanisme générateur et donc de l’existence éventuelle d’un dégât tissulaire ou neurologique, de nombreux processus d’essence psychologique influencent le vécu et les manifestations d’une douleur (fig. 1-7). MÉCANISMES GÉNÉRATEURS DE DOULEURS ATTENTION Aspects émotionnels et cognitifs SIGNIFICATION PLAINTE DOULOUREUSE STRATÉGIES D’ADAPTATION COMPORTEMENT Apprentissage © Elsevier Masson. La photocopie non autorisée est un délit.

Mécanismes générateurs de douleurs Au plan clinique, bien qu’il existe des névrites d’évolution aiguë et correspondant surtout à une douleur nociceptive du nerf, la plupart des douleurs neuropathiques revêtent une allure chronique. Certaines caractéristiques doivent faire évoquer d’emblée une douleur neuropathique : – la douleur est essentiellement ressentie dans le territoire du nerf concerné et c’est ce qu’on appelle une douleur projetée ; – parfois, la douleur peut déborder ce territoire et s’étendre selon une topographie en quadrant qui suit la distribution du système nerveux sympathique ; – la palpation du site de lésion nerveuse, sous réserve que cela soit possible, provoque des sensations anormales, voire des douleurs projetées au territoire nerveux : c’est le classique signe de Tinel ; – les douleurs sont continues et/ou associées à des paroxysmes spontanés ou provoqués par le mouvement, le stress, la fatigue… ; les termes les plus volontiers employés par les patients pour les décrire relèvent à la fois du registre sensoriel (brûlures, crampes, fourmillements, orties, décharges électriques, fer rouge, etc.

Download PDF sample

Rated 4.86 of 5 – based on 22 votes