Les religions gauloises, Ve-Ier siecles av. J-C: Nouvelles by Jean-Louis Brunaux

By Jean-Louis Brunaux

Show description

By Jean-Louis Brunaux

Show description

Read or Download Les religions gauloises, Ve-Ier siecles av. J-C: Nouvelles approches sur les rituels celtiques de la Gaule independante (French Edition) PDF

Similar french_1 books

Foucault, Deleuze, Althusser & Marx

Ce livre met au jour l. a. politique dans l. a. philosophie de Foucault, Deleuze et Althusser. Foucault, l’artificier, joue un rôle décisif dans l. a. disqualification de Marx et du marxisme. Ce dommage collatéral est au cœur de son oeuvre. l. a. micropolitique subversive de Deleuze, le réfractaire, posée comme replacement au marxisme devient critique du militantisme et de l’engagement.

Additional resources for Les religions gauloises, Ve-Ier siecles av. J-C: Nouvelles approches sur les rituels celtiques de la Gaule independante (French Edition)

Example text

La connaissance sacrée était jalousement cachée au profane. Seuls les enfants des familles nobles avaient accès à une culture où la mythologie, la généalogie familiale, quelques rudiments de poésie et de musique tenaient toute la place. La multiplication des sanctuaires comprenant un personnel plus ou moins nom­ breux obligea à une propagation rapide d'un savoir essentiellement liturgique mais qui s'accompagnait forcément de connaissances fondamentales, telles que l'observa­ tion des astres, l'anatomie humaine et animale, la botanique, le calcul.

La « physiologie » , cette connaissance des lois de la nature, englobant les sciences naturelles, l'astronomie et la médecine, est disputée par les druides et par les vates. Les sacrifices et la pratique des rites qui sont généralement reconnus aux vates et aux devins de Diodore, sont, selon César, sous le contrôle des druides. Même la fonction de poète sacré est l'objet de litiges : attribuée d'une manière générale aux bardes, elle serait pour Joseph Vendryes à l'origine du mot italo-celtique de « vates ».

Pour ce faire, il installe de place en place, le long des routes, d'immenses baraques de banquet. Et chaque jour sont sacrifiés des bœufs, des moutons et des porcs. Leur viande est préparée dans d'immenses chaudrons. Des libations de vin et d'orge les accompagnent. Il est clair que cet aristocrate, véritable héritier des princes du premier Age du Fer, joue lui-même le rôle d'intercesseur auprès des divinités. Sa richesse personnelle lui permet d'offrir ces dispendieux sacri­ fices que seule plus tard la communauté toute entière, à travers les institutions d'un véritable Etat, pourra s'offrir.

Download PDF sample

Rated 4.07 of 5 – based on 10 votes