La sphère, instrument au service de la découverte du monde, by Germaine Aujac

By Germaine Aujac

Show description

By Germaine Aujac

Show description

Read or Download La sphère, instrument au service de la découverte du monde, d'Autocos de Pitanè à Jean de Sacrobosco PDF

Similar french_1 books

Foucault, Deleuze, Althusser & Marx

Ce livre met au jour los angeles politique dans los angeles philosophie de Foucault, Deleuze et Althusser. Foucault, l’artificier, joue un rôle décisif dans los angeles disqualification de Marx et du marxisme. Ce dommage collatéral est au cœur de son oeuvre. l. a. micropolitique subversive de Deleuze, le réfractaire, posée comme substitute au marxisme devient critique du militantisme et de l’engagement.

Additional info for La sphère, instrument au service de la découverte du monde, d'Autocos de Pitanè à Jean de Sacrobosco

Example text

E n réalité, comme l ’indique expressément Géminos, les étoiles que nous voyons et représentons sur une sphère sont à des distances variables de la terre ; mais le plus commode, LA SPHKRE ASTRONOMIE ET GÉOGRAPHIE SCIENTIFIQUE 452 pour les calculs et la démonstration, et le plus vrai finalement, vu rénorme disproportion des distances, est de les inscrire svu: une sphère de très grand rayon. Enfin, par souci de simplicité également, du moins dans les principes de base, ou par souci de cohérence, on part de l’hypo­ thèse que le mouvement oblique et apparemment irrégulier des planètes est le fait d'un mouvement circulaire et régulier, ou plutôt d’un ensemble ou d ’une combinaison de mouvements circulaires et réguliers.

69 LA SPHERE REGARDS SUR L'ASTRONOMIE GRECQUE 48 49 a) G éom étrisation : La première constatation qui s'impose, c'est que les Grecs, dès qu'ils ont eu assim ilé le ciel étoilé à ime sphère (et d'aucuns font remonter cela à Thalès) ont cherché à traiter par la géom étrie les problèm es que posaient les apparences célestes. La Sphérique ou géométrie de la sphère a été le prem ier nom donné à l'astronomie. Cette géom étrisation est, au niveau des spécialistes, conçue com m e une sim plification, justifiée d'ailleurs par les appa­ rences.

L. H eiberg, Berlin, 1927, ont été traduites en français par P. V er E ecke, Paris, 1926. REGARDS SUR L ASTRONOMIE GRECQUE 41 L’hypothèse héliocentrique d'Aristarque n ’est connue que par une brève allusion d'Archimède dans VArénaire ; il est pro­ bable qu’elle est restée à l’état d'ébauche, sans jamais être mise en œuvre dans un systèm e com plet et cohérent. D'Aris­ tarque, il subsiste un court traité de géométrie sphérique, inclus dans le recueil précédem m ent cité et qui s'intitule Di­ mensions et distances du soleil e t de la lune (16) ; les hypo­ thèses retenues sont des plus classiques : que le soleil reçoit sa lumière du soleil, que la terre jou e le rôle de point et de centre par rapport à la sphère céleste (et à celle de la lune, ce qui est m oins classique), etc.

Download PDF sample

Rated 4.73 of 5 – based on 48 votes