Du visage au cinéma by Jacques Aumont

By Jacques Aumont

Jacques Aumont (born 25 February 1942) is a French educational and author on movie theory.

Born in Avignon he at the start proficient as an engineer yet began contributing movie feedback to Cahiers du cinéma within the past due Sixties. he's professor emeritus at college of Paris III: Sorbonne Nouvelle, director of reports on the institution for complicated reviews within the Social Sciences, and professor on the École nationale supérieure des Beaux-Arts.

"Jacques Aumont s’interroge sur le rôle, suspect, qu’ont joué des arts éminemment humanistes de l. a. représentation, dans le sentiment tout actuel d’une déréliction du visage et de l’humain.

Nous avons tous un visage, ou du moins, nous sommes tous persuadés d’en avoir un. C’est même, depuis longtemps, los angeles plus banale et los angeles plus uncomplicated définition de l’humain : l’homme est celui qui a un visage, et qui peut, l’offrant à autrui, communiquer, exprimer ses émotions, et aussi faire bonne determine en société.
Mais nos photographs ? Que font-elles de ce visage que nous nous reconnaissons ? remark se servent-elles de son humanité, ou au contraire, remark s’y prennent-elles pour s’en débarasser ? remark se fait-il que, depuis quelques décennies, elles semblent vouloir le maltraiter toujours plus ? En contrepoint de son texte, Jacques Aumont fait dialoguer les vosages et leurs représentations à travers un montage de pictures de motion pictures de Godard, Dreyer, Bergman, Bresson, Garrel, Pialat...

C’est donc le variety du visage au cinéma qui est en reason. Parce que le cinéma est le seul paintings nouveau qui ait accompagné tout le XX° siècle. Parce que son statut esthétique incertain, ambigu, d’art jeune, a fait du cinéma un révélateur plus brilliant que d’autres. si, après l’avoir exalté et glorifié, le cinéma s’en prend aujourd’hui au visage pour le défigurer ou le vider, c’est que ce vieil objet, le visage (et aussi, cette vieille selected, l’humanité) n’est plus tout à fait le mêm. En somme, l’auteur se demande remark los angeles représentation a affecté, au plus haut aspect, celui de tous ses objets qu’elle a le plus chéri. l. a. thèse de ce livre pourrait être qu’à trop sger, on perd l. a. face."

Show description

By Jacques Aumont

Jacques Aumont (born 25 February 1942) is a French educational and author on movie theory.

Born in Avignon he at the start proficient as an engineer yet began contributing movie feedback to Cahiers du cinéma within the past due Sixties. he's professor emeritus at college of Paris III: Sorbonne Nouvelle, director of reports on the institution for complicated reviews within the Social Sciences, and professor on the École nationale supérieure des Beaux-Arts.

"Jacques Aumont s’interroge sur le rôle, suspect, qu’ont joué des arts éminemment humanistes de l. a. représentation, dans le sentiment tout actuel d’une déréliction du visage et de l’humain.

Nous avons tous un visage, ou du moins, nous sommes tous persuadés d’en avoir un. C’est même, depuis longtemps, los angeles plus banale et los angeles plus uncomplicated définition de l’humain : l’homme est celui qui a un visage, et qui peut, l’offrant à autrui, communiquer, exprimer ses émotions, et aussi faire bonne determine en société.
Mais nos photographs ? Que font-elles de ce visage que nous nous reconnaissons ? remark se servent-elles de son humanité, ou au contraire, remark s’y prennent-elles pour s’en débarasser ? remark se fait-il que, depuis quelques décennies, elles semblent vouloir le maltraiter toujours plus ? En contrepoint de son texte, Jacques Aumont fait dialoguer les vosages et leurs représentations à travers un montage de pictures de motion pictures de Godard, Dreyer, Bergman, Bresson, Garrel, Pialat...

C’est donc le variety du visage au cinéma qui est en reason. Parce que le cinéma est le seul paintings nouveau qui ait accompagné tout le XX° siècle. Parce que son statut esthétique incertain, ambigu, d’art jeune, a fait du cinéma un révélateur plus brilliant que d’autres. si, après l’avoir exalté et glorifié, le cinéma s’en prend aujourd’hui au visage pour le défigurer ou le vider, c’est que ce vieil objet, le visage (et aussi, cette vieille selected, l’humanité) n’est plus tout à fait le mêm. En somme, l’auteur se demande remark los angeles représentation a affecté, au plus haut aspect, celui de tous ses objets qu’elle a le plus chéri. l. a. thèse de ce livre pourrait être qu’à trop sger, on perd l. a. face."

Show description

Read Online or Download Du visage au cinéma PDF

Similar film books

Understanding Movies (11th Edition)

Is helping readers know how the various languages of movie interact to create that means. Louis Giannetti organizes knowing video clips round the key components of filmmaking, together with cinematography, Mise en Scène, flow, modifying, sound, appearing, drama, casting, tale, screenwriting, ideology, and idea.

The Good, the Bad and the Ugly

Novelisation of Sergio Leone's Spaghetti Western "The solid, The undesirable and the Ugly" starring Clint Eastwood and Lee Van Cleef.

Scanned by means of me.

Rivette: Texts and Interviews

Instead of be thought of in isolation, this booklet could be considered as a part of a normal attempt to make the paintings of Jacques Rivette to be had, in each experience of the time period. this isn't to indicate that the subsequent texts and interviews are being provided as an insignificant complement to his movies: if the total physique of Rivette’s paintings should be learn as a chain of evolving reflections at the cinema, the severe paintings contained during this quantity is indissolubly associated with the severe paintings represented through his film-making.

The Very Witching Time of Night: Dark Alleys of Classic Horror Cinema

The publication covers strange and infrequently incredible parts of horror movie heritage: The harrowingly tragic lifetime of Dracula's major girl, Helen Chandler, as in detail remembered by way of her sister-in-law. John Barrymore's 1931 horror cars Svengali and The Mad Genius, and their rejection via the general public.

Additional resources for Du visage au cinéma

Sample text

Frank Thomas & Ollie Johnston) On ne saurait m ieux dire (y com pris le lien expressém ent établi entre norme stylistique et norme économique, et aussi entre travail des yeux et pouvoir de conviction). Ce qui distingue le rôle du regard dans ce visage, c ’est aussi l ’affaiblisse­ ment, ou l ’effacement, de son rapport à l ’avant-champ. L ’histoire du portrait fourmille de visages qui flirtent plus ou moins naïvement, plus ou moins audacieusement avec l ’axe de l ’avant-champ. Presque tous les Ingres nous regardent, comme la plupart des Bronzino.

Soit une coïncidence aussi parfaite que possible entre mouvement des lèvres et phonation, qui signifie à son tour que la voix n ’est pas première, mais la parole. Si le désaccord d ’une voix et d ’un visage, profondément per­ vers, peut parfois être supporté, au désynchronisme des mouvements des lèvres on ne s ’habitue jamais. La bouche parle : cela veut dire que nous vou­ lons qu’elle parle visiblement, que les yeux soient juges de ce qu’eniendent les oreilles. Le lipping a été inventé comme technique du réalisme, mais il est l ’instrument de la plus grande irréalité, puisqu’il permet de recoudre une voix à un corps.

Ou bien, on pourra simplement y comprendre une logique du regard, et restituer une situation diégétique plus ou moins nourrie. De façon un peu surprenante, c ’est ce second aspect qui est observé, comme l ’ont montré des dispositifs expérimentaux récents (celui de Martine Joly et Marc Nicolas, notamment). C ’est aussi celui qui est privilégié dans les gloses théoriques de l ’effet-K, même celles qui, avec André Bazin, détes­ tent le plus l ’idée que l ’on puisse, par une suite artificielle de plans comme 1.

Download PDF sample

Rated 4.88 of 5 – based on 31 votes